Due diligence

Bishop logo

Nous vous aidons à connaître les gens avec qui vous êtes en affaire. Nos investigations confirmeront que tout est tel qu’il apparaît ou vous inciteront à changer votre façon de penser.

Des recherches approfondies complétées d’investigations minutieuses nous permettent de vérifier la réputation et les compétences d’un cadre supérieur. Après des recherches d’informations dans le domaine public, nous identifions et interrogeons des personnes qui ont côtoyé ce cadre au cours de ses diverses expériences professionnelles. Nous recoupons ensuite leurs commentaires et les combinons avec nos vérifications.

Cette procédure nous permet de présenter un consensus complet et précis.

Etudes de cas

Une banque commerciale européenne a engagé Bishop International pour mener des recherches sur RGB Resources, une société de négoce de matières premières. Il avait été demandé à la banque de titriser jusqu’à 250 millions de dollars par an de créances. Des investigations en Asie ont détecté un mandat d’arrêt contre le PDG qui avait été accusé de fraude douanière. Bishop a alors recommandé à la banque de ne pas procéder à la titrisation et ses conseils ont été acceptés. Quelques mois plus tard le commissaire aux comptes de la société a démissionné suite à des accusations de fausses factures et ensuite la société a été mise en liquidation. Plusieurs banques européennes et américaines ont dû faire face à des pertes de plus de 400 millions de dollars et le PDG a été condamné à une peine de neuf ans de prison.

 ——–

Une institution financière britannique avec un chiffre d’affaires de £ 5,5 milliards considérait une joint-venture pour couvrir ses opérations en devises étrangères. Terence Freeman était le nom d’un citoyen britannique recommandé pour gérer la nouvelle entreprise. Une combinaison d’interviews et de recherches dans le domaine public a démontré que le vrai nom de Freeman était Terence Sparks et qu’il avait été interdit de mandat de gestion au Royaume-Uni pendant une période de 15 ans. Son recrutement a été abandonné et quelques mois plus tard, il a été arrêté pour avoir opéré une escroquerie de Ponzi de 14 millions de livres sterling. Il a été condamné à huit ans de prison.